LES LEADERS DE L’ENTREPRENARIAT AFRICAIN DE DEMAIN

Le directeur général d’ACEP Niger SA participe au campus des leaders (‘’Lead Campus’’)

JPEG - 67.3 ko
Le directeur général d’ACEP Niger SA

Le Lead Campus est un programme de formation destiné aux dirigeants africains. Il a été lancé par la Fondation Africa France et est piloté par des entreprises du continent. La formation est co-pilotée par 4 institutions africaines et françaises : Sciences Po (France), l’Institut supérieur du management de Dakar (Sénégal), la Graduate School of Development Policy and Practice (GSDPP) de l’université du Cap (Afrique du Sud) et le CEFEB, université d’entreprise de l’Agence française de développement (AFD).

L’ensemble de la première promotion (25 dirigeants issus de 14 pays) était réunie en Afrique du Sud en avril 2016 pour démarrer le cycle de formation. Une deuxième session s’en est suivie en mai et juin 2016 à Dakar. La troisième et dernière session du Lead campus a lieu à Paris en septembre 2016. Le directeur général de l’entreprise ACEP Niger SA, dont la participation a été prise en charge par l’AFD, donne ici un aperçu de cette formation :

Comment s’est passée la première session du Lead Campus ?
La première session de cette formation, d’une durée d’une semaine, s’est déroulée à Cap Town en Afrique du Sud. Lors de cette session dont le thème était "My Leadership", nous avons été formés sur la connaissance de soi, les différents types possibles de management, et surtout sur la corrélation entre leadership et d’autres concepts comme l’éthique, ou l’intégrité.
En effet, se connaître soi-même est une première étape pour savoir quel leader on est et comment concilier sa nature avec l’éthique de son environnement et la volonté de construire autour de soi une équipe permettant d’atteindre les objectifs fixés. Cette session a été aussi l’occasion de visiter Robben Island, la célèbre prison qui abritait jadis Nelson Mandela et de comprendre comment construire un caractère de leader, même dans des conditions très difficiles.

JPEG - 144.6 ko
Quelques-uns des participants à l’université de Cap Town

Nous avons bénéficié d’intervenants de qualité comme le professeur Alan Hirsh, du Dr Marianne Camerer, du professeur David Schmidt qui nous ont apporté énormément d’exemples et de définitions du concept de leader. D’autres intervenants, non moins importants, comme le professeur Trevor Manuel, ancien ministre des Finances de l’Afrique du Sud, nous ont édifiés sur la nature du leader dans le service public.

La fin de la session a permis aux participants de visiter la ville de Cap Town et de constater son évolution, mais aussi de participer à des jeux de "Team Bulding" permettant de tisser des liens. Cette dernière partie enfin a aussi été l’occasion de rencontrer nos futurs mentors dans le projet que nous avons soumis à Sciences Po à Paris en septembre2016.

‘‘My business’’, thème de la deuxième session
Cette deuxième session a eu lieu à Dakar courant mai et juin. Elle avait pour thème ‘‘My business’’. Si le premier module qui s’est tenue au Cap avait pour objectif de nous permettre une meilleure connaissance de nous-mêmes, notre potentiel de leadership et de nous permettre de l’améliorer, la 2ème session nous a plongés dans la réalité de nos activités, à travers tout ce qui tourne autour du "Business", c’est-à-dire comment manager son activité ? À l’occasion de cette session, les intervenants de qualité et des panels animés par trois anciens Premiers ministres du Sénégal, nous ont indiqué le chemin à suivre.

Ainsi, nous avons été édifiés sur la manière de développer un business plan et une stratégie marketing liée à nos activités, sur le Business Intelligency, ainsi que sur les cadres légaux et réglementaires de la zone OHADA. La session a été clôturée sur l’ile historique de Gorée où nous avons assisté une dernière fois à une présentation des leçons à tirer des réussites et des échecs. Nous avons quitté Dakar en ayant tissé des liens encore plus forts, entre nous -les participants et nos enseignants - autour de cette phrase du professeur Felwine Sarr qui avait ouvert la session "L’Afrique n’a personne à rattraper. Elle ne doit plus courir sur les sentiers qu’on lui indique, mais marcher prestement sur le chemin qu’elle se sera choisi."

Des sujets innovants et d’actualité abordés lors de la dernière session
La dernière session du Lead Campus s’est déroulée à Paris du 04 au 10 septembre dans le cadre de la prestigieuse "Sciences Po Executive Education" avec comme intitulé : ‘‘My Society’’.

Cette session était la plus innovante du programme. En effet l’objectif recherché dans cette partie est de développer la prise de conscience de jeune leader africain à des problématiques telles que le développement durable, la protection de l’environnement, les innovations du digital.

Tout au long de la semaine, des hautes personnalités telles qu’Emmanuel Faber, PDG du groupe Danone, ou encore Lionnel Zinsou, PDG d’Africa France, sont intervenues dans les débats. Nous avons participé à des panels de discussion notamment sur les enjeux et impacts de la responsabilité sociale et environnementale et sur les nouveaux concepts de développement tel que le social business.

Au siège de l’AFD, une journée entière a été consacrée à une action de sensibilisation au développement durable, ainsi qu’aux dangers de la dégradation de l’environnement. Les participants ont pu suivre une formation sur la prise de parole et les pratiques essentielles pour présenter leurs projets individuels.

Enfin, la dernière journée a été consacrée à la présentation de nos projets aux membres du jury, composé des représentants des 4 grandes institutions partenaires du Lead Campus. Une soirée de remise de certificats a été organisée par Sciences Po et ses partenaires, en présence des mentors qui ont suivi les étudiants du Lead Campus pendant tout le processus de formation.

Personnellement je sors grandi de cette formation qui m’a permis de m’imprégner de réalités souvent différentes et très riches en matière de leadership. C’est la première fois que j’assiste à une formation où la richesse se retrouve aussi bien dans les modules de formations, dans les intervenants, les panélistes, la qualité des participants ainsi que les ‘’outlearnings’’. Je reviens du Lead Campus avec l’ambition d’avoir un impact sur l’avenir de mon institution et, surtout, celui de mon pays.

Détecter les leaders et futurs leaders africains, les réunir dans une communauté, les accompagner dans le développement de leurs compétences et de leurs projets pour assurer la croissance durable et inclusive de l’Afrique, telle est l’ambition du programme Lead Campus – Leaders

La présentation du programme est accessible sur le site de Science Po Paris : http://www.sciencespo.fr/

Dernière modification : 03/11/2016

Haut de page